Ce calculateur ne doit être utilisé que pour des estimations.

Chaque animal est unique quant à la quantité de nourriture nécessaire.

Nom de l’animal *

Poids idéal *

Âge du chien (en mois) *

Formulation d’aliment pour chien *

*Afin de soutenir la masse corporelle maigre chez les animaux de compagnie en surpoids, nourrir l’animal selon le poids corporel CIBLE et non leur poids actuel. Combiner avec de l’exercice physique (jeux enjoués) pour brûler des calories et réduire l’excès de poids.

Guide

Guide de soins pour chatons

INTRODUCTION

L’ATTERRISSAGE EN DOUCEUR

LA SÉLECTION DES BONS PRODUITS

LE CONFORT DOMESTIQUE

L’APPRENTISSAGE DE LA PROPRETÉ

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT

LE JEU ET L’ACTIVITÉ PHYSIQUE

LE LANGAGE DES CHATS

L’ALIMENTATION

LES CHANGEMENTS À L’ALIMENTATION DE SON ANIMAL DE COMPAGNIE :

L’IMPORTANCE DE GARDER SON ANIMAL DE COMPAGNIE BIEN HYDRATÉ :

LES ORDRES DU MÉDECIN

LES SOINS DENTAIRES ET LE TOILETTAGE

INTRODUCTION

FÉLICITATIONS POUR L’AJOUT DE CE NOUVEAU MEMBRE À VOTRE FAMILLE!

 

VICTOR HUGO, CÉLÈBRE POÈTE ET ÉCRIVAIN FRANÇAIS DU XIXe SIÈCLE, A DÉJÀ DIT :

« DIEU A INVENTÉ LE CHAT POUR QUE L’HOMME AIT UN TIGRE À CARESSER CHEZ LUI. »

 

Avoir un nouveau chat est un vrai plaisir. Bien que la plupart des gens perçoivent les chats comme des créatures indépendantes qui requièrent peu d’attention, nous vous garantissons que pendant au moins les deux premières semaines, votre nouveau chat, qu’il soit un chaton ou un chat d’âge adulte, aura besoin de supervision et de soins attentionnés pour s’installer dans son nouveau foyer. Quoique nous ne prétendions pas tout savoir, nous avons quand même plus d’un tour dans notre sac qui vous donnera un bon départ.

Premièrement, si vous avez des questions ou des préoccupations relativement à la santé et au développement de votre nouveau chat, communiquez avec un professionnel qualifié (par exemple, un vétérinaire ou un éducateur félin comportementaliste) immédiatement. Des recherches autonomes peuvent certainement être utiles, mais seuls les professionnels sont capables de vous donner des conseils précis et actuels en ce qui concerne la santé mentale et physique de votre nouveau compagnon.

Nous espérons sincèrement que les jours à venir seront aussi plaisants et palpitants pour vous que pour le nouveau membre adoptif de votre famille. Vos bons soins seront récompensés par l’amour et l’affection que votre chat vous donnera en retour!

– L’équipe Nutrience

 

L’ATTERRISSAGE EN DOUCEUR

S’adapter à un nouveau foyer peut être stressant et déroutant, particulièrement pour un chat puisque ce sont des créatures d’habitudes facilement bouleversées lorsque des changements à leur routine surviennent. Ce que nous appelons le facteur « atterrir en douceur » désigne tout ce que l’on fait pour mettre son chat à l’aise dans son nouvel environnement aussi rapidement que possible. Assurer un atterrissage tout en douceur n’est pas si difficile :

À FAIRE

  • Demandez s’il y a une couverture ou un jouet que vous pourriez ramener à la maison pour que votre nouvel ami ait des odeurs et des objets familiers qui l’aideront à s’adapter à son nouvel environnement.

 

  • Créez un endroit calme, sûr et sécurisant dans votre maison où votre chat peut se réfugier lorsque vous êtes absent. Pour les chatons, l’utilisation d’une barrière telle une barrière
    de sécurité pour enfants est parfois suffisante; pour les chats d’âge adulte, envisagez de garder l’animal dans une pièce fermée jusqu’à ce qu’il s’habitue à sa nouvelle maison.

 

  • Allouez-vous quelques jours suivant l’adoption pour tisser des liens avec votre nouveau chat. Votre présence sera réconfortante pour lui.

 

  • Tenez les produits dangereux et les objets précieux hors de
    portée de votre animal.

 

  • Laissez à vos animaux de compagnie actuels le temps de s’habituer au nouveau membre de la famille, d’abord à distance, puis faites les présentations graduellement, jusqu’à ce qu’ils soient bien ensemble.

 

  • Procurez-vous quelques nouveaux jouets et des régals dans un magasin spécialisé pour animaux de compagnie, près de chez vous.

 

  • Placez le bac à litière dans un endroit à l’écart, éloigné du coin-repas de votre chat.

 

  • Fournissez différents griffoirs pour empêcher le griffage inapproprié avant qu’il ne commence.
  • Donnez beaucoup d’affection à votre félin pour ses « bons » comportements, mais soyez attentif aux signes démontrant qu’il préfère être seul, comme remuer la queue ou avoir les oreilles rabattues.

À NE PAS FAIRE

  • Ne laissez pas votre nouveau chat avec des enfants ou d’autres animaux sans surveillance.

 

  • Ne le punissez pas ou ne le grondez pas lorsqu’il fait un mauvais coup. Les chats sont parfois nerveux; les voix et les bruits forts vont souvent aggraver les comportements indésirables.

 

  • Évitez d’exposer votre chat à trop de personnes qui lui sont inconnues ou de nouveautés d’un coup.

LA SÉLECTION DES BONS PRODUITS

Évidemment, avoir les bons accessoires d’alimentation et de toilettage, et quelques jouets à offrir à son nouveau félin, rendra cette période de transition plus agréable pour tous.

Il existe aujourd’hui des milliers de produits pour chats de compagnie sur le marché, peu importe la race ou la personnalité. Mais ne laissez pas la vaste sélection de produits vous intimider. N’hésitez pas à demander l’aide du personnel associé aux ventes du magasin spécialisé pour animaux de compagnie près de chez vous. Il saura bien vous guider.

LES INDISPENSABLES

• Collier à dégagement d’urgence avec identification
• Bols à eau et à nourriture
• Bac à litière et litière
• Lit ou boîte garnie d’une couverture moelleuse
• Aliments, régals et herbe à chat
• Jouets variés; choisissez-en quelques-uns pour découvrir ceux qui plaisent à votre chat!Souvent, les chats aiment ceux qui stimulent leur instinct naturel de chasser et de traquer
• Griffoirs variés (poteau, plateforme, carton, etc.)
• Trousse de premiers soins
pour chats (demandez à un vétérinaire une liste des articles indispensables)

D’AUTRES PRODUITS UTILES

• Harnais et câble d’attache pour l’extérieur pour que votre félin puisse profiter du plein air sans s’éloigner
• Accessoires de toilettage : brosses et coupe-griffes, etc.
• Dentifrice et brosse à dents pour chats (ou doigtier-brosse à dents)
• Trousse en cas « d’accidents »
(nettoyants enzymatiques, litière supplémentaire)
• Cage de transport (utile pour les visites chez le vétérinaire)
• Perchoir de fenêtre, arbre ou meuble pour chats

LE CONFORT DOMESTIQUE

Une des premières choses à faire sera de fournir à votre chat un endroit où se réfugier pour relaxer et dormir. Vous aurez alors à choisir parmi une vaste sélection de lits pour chats. Une simple boîte garnie d’une couverture moelleuse peut suffire comme en témoigne la panoplie de vidéos sur YouTube, les chats adorent les boîtes! De même, les magasins spécialisés pour animaux domestiques vendent une vaste sélection de lits de tailles et de formes variées.

Bien qu’ils soient plus chers que les simples lits, les arbres ou tours pour chats, souvent munis de hamacs, de lits et de cachettes, procurent à votre félin un endroit où dormir, jouer et se percher pour observer son entourage et sont une bonne solution si vous avez plus d’un chat ou si vous souhaitez tout simplement gâter votre nouvel ami félin.

L’APPRENTISSAGE DE LA PROPRETÉ

La règle d’or est de ne jamais laisser à votre chat l’occasion d’avoir un accident dans la maison. Plus facile à dire qu’à faire, certes. Mais si vous suivez ce guide, il est fort probable que vous éviterez des erreurs fâcheuses.

Prenez soin de placer le bac à litière de votre chat dans un endroit calme de la maison et à l’écart de son coin-repas. Assurez-vous qu’il y a une « porte de sortie » puisque les chats se sentent vulnérables lorsqu’ils font leurs besoins. S’ils n’aiment pas l’emplacement du bac à litière, ils sont susceptibles de se soulager ailleurs.

De plus, assurez-vous que le bac contient suffisamment de litière et que celle-ci est fraîche, sans oublier de nettoyer le bac quotidiennement afin de prévenir les accidents indésirables. Néanmoins, si un accident survient, le nettoyage à l’aide d’un nettoyant enzymatique aidera à réduire l’envie naturelle de votre chat de retourner à la « scène de crime ».

METTEZ VOTRE CHAT DANS SON BAC À LITIÈRE :

• DÈS LE LEVER ET AVANT LE COUCHER

• DIX MINUTES APRÈS CHAQUE REPAS

• AUSSITÔT APRÈS LES JEUX ACTIFS

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT

La curiosité est un vilain défaut. Votre nouveau chat, par sa nature curieuse et indépendante, est certainement impatient d’explorer son nouvel environnement. Tandis que vous souhaitez sûrement qu’il explore sa nouvelle maison et se familiarise avec celle-ci, vous voudrez aussi éviter qu’il se mette dans des situations dangereuses.

Voici quelques suggestions pour éviter les situations fâcheuses à la maison :

• Assurez-vous de tenir tout produit ménager dangereux, tel que les cordons électriques ou les outils pointus, hors de portée de votre chat curieux. Même chose pour vos objets précieux que vous voulez protéger. Une bonne règle générale est de vous mettre à quatre pattes (littéralement!) et de regarder votre maison du même point de vue qu’un chat. Tout objet qui pose un danger potentiel devrait être tenu hors de portée de votre nouveau compagnon.

• F aites des recherches sur les plantes d’intérieur et les produits ménagers courants qui pourraient être dangereux pour votre animal, et assurez-vous de les garder hors de sa portée.

• Assurez-vous d’acheter un collier muni d’une plaque d’identification et dont la largeur et le poids sont appropriés à la taille de votre chat. Vous devriez pouvoir passer deux doigts sous le collier, mais faites attention qu’il ne soit pas trop grand au point où il pourrait s’accrocher ou s’enlever facilement. Un collier à dégagement d’urgence permet à votre chat de se libérer et d’éviter de s’étouffer au cas où il se coincerait dans un buisson, sur une clôture, etc.

• Envisagez de faire poser une puce électronique sur votre chat si vous planifiez le laisser s’aventurer à l’extérieur.

LE JEU ET L’ACTIVITÉ PHYSIQUE

Les chats, parce qu’ils sont des bêtes actives et curieuses, ont besoin de beaucoup de stimulation mentale et physique.

L’activité physique et le jeu dont a besoin votre chat dépendent de son âge, de sa race et de sa personnalité. Veillez à ce que la stimulation mentale et physique de votre animal soit adéquate afin d’assurer que celui-ci reste en forme et qu’il ne se retrouve pas dans des situations problématiques.

Le jeu est essentiel pour stimuler l’instinct naturel de prédateur de votre chat.

Pourchasser

Un jouet comme un agace-chat sur tige ou un jouet laser fait appel à leur instinct naturel de chasser et de traquer une petite proie en imitant les mouvements saccadés des proies potentielles. D’autres jouets comme des souris rembourrées stimulent également cet instinct en permettant à votre chat de « chasser » comme s’il s’agissait de proies vivantes.

Griffer

Stimule l’envie naturelle de votre chat de s’effiler les griffes et sert aussi à marquer son territoire. Donnez à votre chat diverses surfaces attrayantes de différentes configurations à griffer. Avoir beaucoup de surfaces à griffer peut prévenir le griffage indésirable sur les meubles.

Résoudre des « casse-têtes »

Contribue à améliorer l’acuité intellectuelle de votre animal et à
le distraire de l’ennui. Par exemple, un jouet rempli de régals qui doit être déplacé d’une certaine façon pour les faire sortir divertira votre chat pendant des heures. L’utilisation de nourriture assure l’intérêt soutenu de votre chat puisque chasser et se nourrir sont des comportements naturels étroitement liés.

Jouer à traquer

Une proie permet à votre chat de se cacher et de bondir sur des objets. Par exemple, jouer avec des boîtes et des sacs d’épicerie en papier (évitez les sacs de plastique), et grimper sur des plateformes pour chats munies de niveaux multiples et s’y cacher stimule cet instinct naturel.

Durant l’heure du jeu, votre chat peut devenir surexcité et causer des blessures mineures. Laissez toujours amplement d’espace entre votre chat et vous pour éviter de tels incidents. Si vous vous faites égratigner, nettoyez bien la lésion et consultez un professionnel de la santé si elle semble s’infecter ou ne pas guérir.

LE LANGAGE DES CHATS

Les chats sont des compagnons démonstratifs et expressifs qui ne sont pas gênés de vous informer de leur état d’âme. Contrairement à ce vous pouvez croire, ils communiquent à l’aide d’une combinaison d’expressions vocales et de langage corporel.

Heureux

Un chat heureux est habituellement détendu et ne montre aucun signe de tension. Quand il vous accueille, sa queue peut être immobile et légèrement retroussée au bout. Souvent, il va ronronner et avoir l’air de rêvasser. Il donne aussi des petits « coups de tête » ou se frotte contre vos chevilles. Un chat qui vous regarde en clignant des yeux langoureusement est un chat vraiment heureux puisque c’est l’équivalent de donner un baiser ou de laisser tomber ses gardes.

Neutre

Les chats passent la majorité de leur temps d’éveil dans cet état. Le corps ne montre aucune tension et le chat
est heureux d’observer ce qui se passe dans son environnement. Certains chats semblent même presque sourire, d’autres sont tout simplement indifférents.

Anxieux ou irrité

Lorsque votre chat est anxieux, ses yeux sont ouverts et ne clignent pas. Ses pupilles se dilatent. Parfois, votre chat peut se raidir et se préparer à filer. Lorsqu’il est irrité, il retrousse ses moustaches et commence
à remuer la queue.

Effrayé ou fâché

Si votre chat est dans la position « chat d’Halloween », avec les oreilles rabattues, le corps tendu, la queue et le poil hérissés, et qu’il siffle, crache et feule, il a peur. Ne flattez pas votre chat même si vous en avez envie pour le réconforter. Évitez de le regarder dans les yeux et de faire des mouvements brusques afin d’éviter d’être blessé.

Concentré

Lorsque quelque chose attire l’attention du chat, il émet des sons comme des gazouillis ou des piaillements, il dirige son corps vers l’objet intéressant et le fixe intensément. Il peut s’apprêter à bondir sur l’objet ou se mettre à le traquer. Souvent, le chat tient sa
tête basse et se balance discrètement d’un côté et de l’autre pour maintenir son équilibre.

Souvent, même si les chats se fient aux expressions vocales subtiles et au langage corporel pour communiquer entre eux, ils miaulent aussi pour attirer votre attention. Avec le temps, vous apprendrez à reconnaître et à comprendre les différents miaulements de votre chat, comme ceux qui indiquent qu’il a faim ou qu’il veut jouer.

Bien que ce langage puisse sembler complètement étranger au départ, ne vous en faites pas, au fil des jours, vous apprendrez à déchiffrer le code de votre chat.

L’ALIMENTATION

Avez-vous déjà entendu le dicton « la santé commence dans l’assiette »? Cela s’applique également à votre animal de compagnie : un mode de vie sain commence par des aliments de qualité. Ne sous-estimez pas l’importance de choisir un aliment de qualité. Lire les étiquettes sur les sacs d’aliments pour animaux domestiques est aussi important que lire celles sur les produits destinés aux humains. Si les ingrédients ne vous semblent pas appétissants, ils ne le seront sûrement pas plus pour votre chat.

LA SÉLECTION D’UN ALIMENT POUR SON NOUVEAU CHAT :

Voici une liste utile qui vous aidera à faire le bon choix d’aliment de haute qualité pour votre compagnon :

DIRE OUI À :

PROTÉINES ANIMALES :

Les chats domestiques n’ont d’autres choix que d’être carnassier, alors choisissez un aliment dont le premier ingrédient est une protéine animale de qualité. Plus les protéines sont variées, meilleur est l’apport en acides aminés.

GLUCIDES DE BONNE QUALITÉ :

Les formulations commerciales d’aliments pour chats contiennent des glucides tels que des céréales, des légumineuses et des légumes-tiges. Bien que ces ingrédients soient tous de bonnes sources de fibres, pour un aliment de qualité supérieure, cherchez des glucides à absorption lente comme des patates douces, des pois chiches et de l’avoine.

BONS GRAS :

Il existe deux éléments clés à rechercher en ce qui concerne les bons gras, soit une source riche en acides gras omégas, telle que les graines de lin ou l’huile de saumon, et des matières grasses dont la source est nommée et familière, comme la graisse de poulet ou de canard.

FRUITS, LÉGUMES ET ESPÈCES HERBACÉES :

Riches en antioxydants et en phytonutriments, ces ingrédients contribuent à fortifier le système immunitaire.

SUPPLÉMENTS ALIMENTAIRES :

Bien qu’ils ne soient pas indispensables à l’alimentation de votre animal, certains de ces suppléments peuvent être bénéfiques à leur santé, tels que la glucosamine et la chondroïtine favorisant la santé des articulations et les prébiotiques et probiotiques contribuant à une meilleure digestion

DIRE NON À :

SOUS-PRODUITS :

Les aliments de qualité contiennent des protéines identifiables provenant de fournisseurs sûrs et fiables. Évitez les protéines « mystérieuses » (comme la « farine de viande ») et les sous-produits.

FARINE DE GLUTEN :

Le gluten végétal (souvent répertorié comme farine de gluten de blé ou farine de gluten de maïs) n’est pas facilement digestible ni biodisponible pour votre animal, et procure peu de bienfaits nutritionnels autres que faire grimper la teneur en protéines d’un aliment.

CÉRÉALES BON MARCHÉ À INDICE GLYCÉMIQUE ÉLEVÉ :

Évitez les aliments faits avec du blé ou du maïs, particulièrement si ces ingrédients sont en tête de liste.

SÉPARATION DES INGRÉDIENTS :

Certaines compagnies vont souvent « séparer » des ingrédients pour que les agents de remplissage ou les ingrédients indésirables paraissent plus bas dans la liste. Par exemple, ils sépareront « maïs entier » et « maïs moulu », mais cela demeure du maïs.

COLORANTS ET ARÔMES ARTIFICIELS :

Ces ingrédients sont ajoutés à des aliments de mauvaise qualité dont la teneur en viande naturelle est faible afin d’améliorer l’apparence et le goût de la nourriture, que votre animal dédaignerait autrement.

LES CHANGEMENTS À L’ALIMENTATION DE SON ANIMAL DE COMPAGNIE :

Si vous envisagez de changer l’aliment de votre animal de compagnie, évitez de le faire brusquement, car cela pourrait causer des maux d’estomac et des diarrhées. S’acclimater à un nouveau foyer constitue en soi un gros changement pour un chat; il est donc préférable d’introduire le nouvel aliment de votre choix graduellement :

Commencez par mettre 75 % de sa nourriture habituelle et 25 % du nouvel aliment; puis, sur 5 à 7 jours, augmentez petit à petit la quantité du nouvel aliment, par rapport à celle de sa nourriture habituelle, jusqu’à ce que la transition soit complète.

Idéalement, vous devriez établir un horaire de nourrissage. Vous trouverez habituellement le guide d’alimentation sur le sac d’aliment. Si vous êtes incertain de la fréquence ou de la portion des repas, le vétérinaire de votre chat sera en mesure de vous aider.

L’IMPORTANCE DE GARDER SON ANIMAL DE COMPAGNIE BIEN HYDRATÉ :

Assurez-vous de toujours laisser un bol d’eau fraîche et propre à la portée de votre chat. Sans toutefois remplacer l’eau à boire, les aliments en conserve sont également un moyen de garder votre compagnon hydraté, car leur taux d’humidité est élevé, soit environ de 75 à 80 % comparativement à 10 % dans les aliments secs, et ils sont une option délicieuse pour les animaux qui ont peu soif.

LES ORDRES DU MÉDECIN

Peu importe l’âge de votre nouveau chat, il est important de l’emmener chez un vétérinaire dès que possible. Les consultations régulières, les vaccinations ponctuelles et la médication appropriée contre les parasites selon l’âge et la taille contribueront à la longue vie en santé de votre félin. Si vous ne savez pas quel vétérinaire consulter, demandez à vos proches et à vos amis qui ont des chats de vous en recommander un avec des références et des compétences solides. Ne vous inquiétez pas si vous posez beaucoup de questions au vétérinaire au début, nous sommes tous passés par là!

L’IMPORTANCE DE LA CASTRATION OU DE LA STÉRILISATION :

La stérilisation de votre chat est une simple procédure chirurgicale qui prévient les portées non désirées et diminue la surpopulation des animaux domestiques. Souvent, cette opération est incluse dans le prix quand vous adoptez un chat adulte provenant d’un refuge. Si vous adoptez un chaton et que vous n’envisagez pas de le faire accoupler, demandez à votre vétérinaire quel est le meilleur moment pour la castration ou la stérilisation afin d’assurer les soins appropriés.

LA PRÉVENTION DES PARASITES :

Les parasites, comme les puces, les tiques et les vers peuvent faire du tort à votre chat et peuvent être porteurs de maladies transmissibles telles que la maladie de Lyme. Vous devez donc être vigilant pendant les saisons à haut risque et administrer la médication préventive selon les recommandations du vétérinaire. Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur les parasites qui affectent couramment les chats, consultez un vétérinaire, il pourra vous fournir tous les renseignements nécessaires.

LES SOINS DENTAIRES ET LE TOILETTAGE

Les soins vétérinaires périodiques sont certainement d’une grande importance, mais les soins continus à la maison sont tout aussi importants pour la santé de votre animal de compagnie.

LES SOINS DENTAIRES :

La carie dentaire est un problème majeur chez les chats, et les affections buccales font partie des problèmes de santé fréquemment diagnostiqués. Incluez des soins dentaires périodiques dans leur quotidien pour qu’ils s’y habituent. Le vétérinaire de votre animal pourra vous donner de bons conseils à cet effet.

LE TOILETTAGE ET LA PRÉVENTION DES BOULES DE POILS :

Qu’il soit fait par vous-même ou par un professionnel, le toilettage périodique contribue à la propreté et au bien-être de votre chat. De plus, le toilettage permet à votre chat de s’habituer au contact humain tout en vous permettant d’examiner sa peau et son pelage pour déceler des bosses ou des taches anormales.

Bien que les chats soient des créatures minutieuses qui font leur toilette régulièrement, incluez tout de même des brossages périodiques dans leur routine. Le brossage périodique fera tomber les poils morts, les saletés et les débris, et réduira la perte de poils pour laisser place à un pelage sain, tout en vous donnant l’occasion de vous rapprocher de votre animal.

Si vous avez un chat à pelage long ou double court, il est susceptible de faire des boules de poils puisqu’il ingère du poil quand il fait sa toilette. Le brossage et les suppléments alimentaires comme les fibres ou l’extrait d’ananas (aussi connu sous le nom broméline) contenus dans la plupart des aliments de haute qualité contribuent à réduire la formation des boules de poils. Mais, de temps à autre, il est possible que votre chat régurgite une boule de poils, particulièrement après une séance de toilettage rigoureuse.

Le bruit que fait un chat quand il régurgite une boule de poils peut être déconcertant, mais ne vous alarmez pas. Gardez un œil attentif sur votre chat pour vous assurer que ce n’est bel et bien qu’une boule de poils et rien de plus sérieux. Jetez tout simplement la boule de poils quand vous en trouvez une. Si votre chat régurgite des boules de poils fréquemment, c’est qu’il a peut-être besoin de brossages plus fréquents qu’à l’habitude ou d’un changement à son alimentation.

De plus, n’oubliez pas que les griffes doivent être taillées en moyenne deux fois par mois (les griffes des chatons poussent plus vite et nécessitent donc d’être taillées plus fréquemment que celles des chats adultes). Les griffoirs aident à maintenir les griffes à une bonne longueur. Si vous n’avez jamais taillé des griffes ou si vous ne savez trop comment vous y prendre, consultez un vétérinaire ou un toiletteur qualifié, car cela peut être délicat.